Recherche

Galerie image

Accueil || Cinéma || La fiancé de Jérôme Bosch

C’est un chef d’oeuvre. Par sa structure il me rappelle ce que l’on appela jadis le "théâtre total" (Artaud), la volonté efficace, je dis bien "efficace", d’être tout de suite et réellement dans l’élément vital de l’art intempestif (et éternel). Artaud y arrivait du fait de sa déchirante schizophrénie. Or l’essence de cette réalisation filmique tient, à mon sens, à une certaine thématisation et pratique de la folie qui, justement, relève du grand art (je parirais pour ma part, que l’auteur connaît la folie de près) - extrait - Alessio Moretti - juillet 2007, in Turbulences vidéo n°58


Extrait: La fiancée de Jérôme Bosch (bande annonce) by LAC-V-MENGIN